US Léogeats-Budos : site officiel du club de foot de LEOGEATS - footeo

L'USLB enchaîne avec la coupe des Graves

7 décembre 2015 - 20:57

Un tour de coupe des Graves qui profite aux joueurs de l’USLB.

C’est une équipe remaniée mais qui avait de la « gueule » qu’alignait ce dimanche après-midi Quentin Cardinal. Avec les retours de Mourad Zekryty, Kévin « Sky » et Jérôme Martin, les bleus allaient aborder ce match en mode mineur. Les conditions climatiques étaient excellentes, ce qui n’était pas le cas de l’état de l’aire de jeu. L’entame de la partie était caractérisée par une petite domination locale mais Grignols péchait par manque de collectif et partait à l’abordage des bleus et blancs trop souvent par de longs ballons bien négociés par la défense visiteuse. Néanmoins, celle-ci péchait par un souci « de bien faire » qui donnait trop de coups francs aux verts et bancs. Passé le premier quart d’heure, Léogeats-Budos prenait le jeu à son compte en progressant par phases successives sur les flancs. Suite à un corner consécutif à un beau travail sur la gauche, la balle revenait dans l’axe du jeu ou se déployait un joli jeu de passe conclu par une passe en retrait sur laquelle le capitaine visiteur frappait à point nommé pour ouvrir la marque (0-1). Toujours supérieur dans les débats, le même joueur allait doubler l’avantage sur une phase pratiquement similaire (0-2). Toujours au-dessus de leurs adversaires, l’union aura quelques occasions sur des phases d’école, de tuer tout suspens mais tant le gardien qu’une certaine malchance ne permettaient pas à Kiki (à nouveau lui) ni à Ludovic Ferret d’aggraver la marque. C’est à nouveau à la suite d’une phase arrêtée qu’Alex Lopes clôturerait la marque pour la première période (0-3).

A la reprise, l’USLB ne tremblera pas et il faudra quelques minutes pour de nouveau voir de jolis mouvements initiés par Julien Garineau en position de numéro dix. Toujours très actif, Xavier permettra de porter les chiffres à 0-4 au cœur de cette seconde mi-temps, toutefois un peu moins intéressante tant Grignols ne semblait pas pouvoir faire trembler leur adversaire du jour. Une seule frappe cadrée lors de ce match. Quentin Cardinal tremblera malgré tout une ultime fois suite à un coup franc indirect consécutif à un trop long temps pris par Alexandre Lechâteau pour dégager le cuir. Néanmoins, ce coup de pied ne donnera rien et s’envolera bien au-dessus des cages. A un quart d’heure de la fin, Ludovic Ferret, très actif durant la partie, scellera le score à 0-5. Il s’en suivra quelques actions qui auraient pu alourdir l’addition pour Grignols mais les chiffres n’évolueront plus. C’est donc de la meilleure des manières que Léogeats-Budos aura abordé le premier de ses deux rendez-vous en une semaine contre la phalange frontalière du Lot et Garonne. Il faudra malgré tout se méfier de cette équipe dès dimanche prochain au stade communal de Budos pour remonter à un classement plus en rapport avec la belle impression laissée ce week-end.

 

Le mot du coach :

 

Est-ce que la coupe des Graves sera la coupe qui va vous sourire ?

Cette compétition tient particulièrement à cœur à notre président Alain Poupot. Donc, bien y figurer est un « must ». Elle m’a aussi donné l’occasion de relancer des joueurs qui pour divers raisons avaient été absents ces dernières semaines et leur côté « revanchard » nous a permis de faire bonne figure. Nous avons hâte de connaître le tirage du prochain tour, si ce dernier est clément et que nous l’abordons sereinement, on pourra faire de cette coupe un objectif raisonnable. Mais je fixe toujours ma priorité au championnat.

Etait-ce la prestation la plus aboutie cette saison ?

Je ne sais pas mais ça doit devenir un match référence. Ensuite, ce qu’il faut c’est enchaîner. Nos objectifs passent par le fait de reproduire ce genre de prestation avec beaucoup plus de régularité. On a vu que là, on avait du mal car on perd vite nos moyens et notre sang froid. Hier contre une équipe peut être un peu en deçà de la qualité de ses dernières prestations mais par contre très fair play, on a pas souffert de nos sautes d’humeur, tant mieux.

 

On a vu tes joueurs appliquer tes principes, c’est de bon augure pour la suite ?

Bien sur, j’étais fâché vendredi soir à l’entraînement car j’ai fait travailler un exercice de phase arrêtée et dans la foulée, deux joueurs la joue différemment. Je ne tolère pas ça car c’est dans la rigueur qu’on progresse. Maintenant, je crois que mon groupe sait ce que j’attends et comment je travaille avec eux. Ils savent ce que j’attends d’eux et l’appliquent, c’est vraiment très bien je leur ai dit il y a deux semaines, on commence maintenant et définitivement notre saison. Mais attention on est encore nulle part, on doit encore beaucoup travailler.

Cette victoire est donc un beau cadeau d’anniversaire ?

Oui, c’est pour ça que j’ai tenu à accompagner mes joueurs pour fêter la victoire hier soir, j’ai pu parler avec eux et c’est très bien. Ils savent que je peux être dur avec eux mais que je suis fier de ce qu’ils peuvent faire… quand ils le font bien. Donc que cette victoire tombe le week-end de mon anniversaire me fait encore plus plaisir

Commentaires