US Léogeats-Budos : site officiel du club de foot de LEOGEATS - footeo

Première défaite en championnat

2 novembre 2015 - 10:06

Première défaite en championnat pour les joueurs de Léogeats-Budos cette saison dans un match qui n’a jamais permis aux locaux de donner la pleine mesure de leurs moyens.

C’est par une météo très agréable que ce premier derby du Sauternais se déroulait dans les installations de Budos. La réception de Landiras s’apparentait à un premier vrai test pour les bleus et blancs. Privés de plusieurs joueurs, les unionistes reproduisaient malgré tout le schéma tactique qui leur avait souri la semaine précédente.

Le coup d’envoi du match fut précédé d’une minute de silence en hommage au grand-père de notre joueur Mourad Zekryty, décédé la semaine dernière. Le football est bien peu de chose par rapport à ce genre d’événement.

Le premier quart d’heure était très mal maîtrisé par les locaux qui peinaient à mettre en place leur habituelle manière de jouer. Le ballon ne circulait pas et les visiteurs, peu joueurs procédaient par de longs ballons qui mettaient en danger la défense et le portier des hommes des présidents Poupot et Daurian.

Après deux alertes, l’ouverture du score de Landiras allait arriver sur le même genre d’action. L’attaquant visiteur profitant de son face à face avec le gardien pour placer son équipe aux commandes. Dans les minutes qui suivirent, il fallut à nouveau la vigilance de l’arrière garde de Léogeats-Budos pour éviter que le score ne soit doublé. Néanmoins, les coalisés reprennent la maîtrise du jeu et acculent Landiras devant son rectangle sans trouver la faille. Les esprits se sont malheureusement échauffés et l’arbitre du sanctionner à plusieurs reprises dont, et c’est un mauvais exemple, l’entraîneur-joueur des locaux pour une sèche intervention et une attitude agressive (répondant toutefois à de multiples coups et invectives verbales des jeunes joueurs de Landiras). Il est à noter qu'un but valide a été refusé aux locaux alors que le ballon avait bel et bien franchit la ligne durant ce temps fort des bleus et blancs.

Malgré tout et sans vraiment bien jouer, Léogeats-Budos reviendra à égalité sur un penalty. La parité étant méritée. Le repos étant sifflé sur ce score.

A la reprise, Landiras procédait toujours de la même manière, par des longs ballons gênants et sans chercher à construire tout en durcissant le jeu et en sombrant dans la provocation verbale. A cela, leurs hôtes répondaient par des tentatives de poser le jeu mais trop brouillonnes pour être vraiment dangereuses. Malgré tout plusieurs occasions se sont présentées de donner l’avance aux bleux et blancs mais sans succès.

A vingt minutes du terme sur, à nouveau, un long ballon, un face à face fut remporté par le gardien local mais le ballon revint dans les pieds des rouges et bleus et de leur attaquant qui provoqua un penalty par un drible dans le rectangle. Penalty converti en force. L’Union Sportive tentera bien de revenir et un face à face de notre avant fut ponctué d’un lob qui passera au-dessus des cages. La chance était passée et le match fut entériné sur ce score. Le retour aux vestiaires fut aussi assez houleux car les provocations verbales incessantes de Landiras associées à la frustration du score et de la faible qualité de jeu proposée n’ont pas du tout calmé nos joueurs. Il nous faudra malgré tout apprendre à garder nos nerfs car l’image du club passe par là, même si ça peut-être parfois difficile.

 

Le mot du coach :

« Mon premier mot sera « pardon », en effet, moi aussi j’ai été nerveux au cours et en fin de match et je dois être exemplaire. Il est difficile de s’entendre traiter de « fils de … » plusieurs fois dans le match et de ne pas pouvoir réagir ni voir l’arbitre prendre des sanctions. A ce propos l’arbitre était très bon mais ne pouvait pas tout entendre. Néanmoins, cette manière de venir jouer au football me déplait fortement et je constate que mon équipe qui avait l’année dernière la réputation d’être « chaude » est assez souvent provoquée de la sorte. Je donne néanmoins rendez-vous à Landiras chez eux au retour car nous aurons notre vengeance SPORTIVE la-bas. En effet, je n’admets pas d’être battu par cette petite équipe sans grande qualité footballistique et très provoquante. Reste que cette défaite nous devons l’assumer. Nous n’avons jamais reproduit le jeu que nous sommes capable de déployer. Nous avons été plus mauvais voilà tout. Cette défaite nous remet les pieds sur terre sans pour autant être pénalisante au classement. Nous sommes quatrième mais surtout premier des équipes à 4 matchs et donc virtuellement ...deuxième. Nous ne devons donc rien à personne à ce stade. Par contre, il faudra reprendre notre marche en avant dès dimanche prochain à Sud Gironde.

Il y a clairement Montesquieu qui jouera le rôle d’épouvantail dans la série, nous en saurons plus sur notre vraie valeur d’ici trois semaines puisque nous aurons à jouer : Sud Gironde, la coupe à Grignols et enfin Montesquieu.

Il nous faudra donc travailler encore, être plus humbles dans la victoire car je crois que nous avons cru que nous pouvions tout renverser suite à notre large victoire du week-end dernier et rester un peu plus solidaires car j’ai trouvé que certains joueurs avaient vite baissé les bras ce dimanche.

Bref le championnat est encore long et nous sommes toujours bien positionnés en embuscade et avons les cartes en main pour faire une belle saison. »

Commentaires